Programmes et services de santé dans les Territoires du Nord-Ouest — Ministère de la Santé et des Services sociaux

Le Ministère a besoin de plus d’information pour évaluer l’incidence de l’argent qu’il investit dans le système de soins de santé

Yellowknife, le 1er mars 2011 — Le ministère de la Santé et des Services sociaux gère adéquatement les programmes et les services de santé offerts aux résidants, mais il a besoin de plus d’information pour déterminer si la santé de la population s’améliore en conséquence, affirme la vérificatrice générale du Canada, Mme Sheila Fraser, dans le rapport qu’elle a présenté aujourd’hui au président de l’Assemblée législative.

« Le Ministère et les administrations des services de santé et des services sociaux qui exécutent les programmes dans les collectivités doivent collaborer davantage », a indiqué Mme Fraser. « Entre autres, il faut recueillir de l’information plus complète sur la façon dont les administrations dépensent les fonds qu’elles reçoivent du Ministère, et sur les résultats obtenus. »

L’audit a fait ressortir que le Ministère a cerné des priorités et des mesures à prendre en matière de santé, mais qu’il doit mieux surveiller les programmes que mettent en œuvre les administrations — par exemple, il n’a pas assez d’information pour déterminer si l’état de santé des personnes diabétiques s’améliore, et les normes relatives aux programmes de soins à domicile et de soins de longue durée sont trop générales pour permettre d’assurer un contrôle. Sans une base commune pour surveiller l’exécution des programmes, le Ministère ne peut garantir qu’il offre des services de santé intégrés et efficaces. De plus, avec des normes de rendement communes, le Ministère pourrait surveiller et communiquer les résultats que produit le système de soins de santé dans son ensemble.

L’audit a aussi montré que le Ministère a pris des mesures pour améliorer la prestation du programme d’aide au transport pour raisons médicales et qu’il recherche des nouveaux moyens de recruter des médecins et du personnel infirmier.

« Le Ministère a fixé une orientation claire pour améliorer le système en énonçant dans son plan stratégique des priorités et des mesures à prendre en matière de santé », a ajouté Mme Fraser. « Toutefois, il doit faire le suivi avec les administrations régionales pour réaliser ces priorités et obtenir des améliorations durables à long terme. »

- 30 -

Le rapport intitulé « Programmes et services de santé dans les Territoires du Nord-Ouest » peut être consulté dans le site Web du Bureau du vérificateur général du Canada.

Pour de plus amples renseignements, veuillez cliquer ici.