Les rapports du Bureau du vérificateur général du CanadaBVG parus dans le passé sont conservés dans Publications.gc.ca.

2005 avril — Rapport de la vérificatrice générale du Canada Pièce 2.3 — Incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires

2005 avril — Rapport de la vérificatrice générale du Canada

Rapport d'avril 2005 — Chapitre 2

Pièce 2.3 — Incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires

Au lendemain du 11 septembre 2001, le gouvernement fédéral a admis que le Canada n'était pas à l'abri d'une attaque terroriste. Les attaques terroristes qui pourraient être perpétrées à l'aide d'agents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN) soulèvent une crainte croissante.

Divers agents peuvent servir à perpétrer une attaque CBRN :

Comme pour tous les autres types d'urgence, les responsabilités à l'égard des interventions en cas d'incident CBRN relèvent à la fois des pouvoirs publics fédéraux, provinciaux et municipaux. Les premiers intervenants en cas d'urgence civile sont les services de police, les pompiers et le personnel médical d'urgence. Si ce personnel de secours ne suffit pas, les responsables locaux s'adressent aux autorités de la province ou du territoire, qui peuvent à leur tour demander l'aide du gouvernement fédéral.

Source : Gouvernement du Canada, février 2003